Diplomatie internationale : les lignes bougent enfin

kremlin
La presse occidentale se fait largement l’écho d’un certain rapprochement entre l’Occident et la Russie à la faveur de la catastrophe en cours en Syrie. RBK fait le point sur ces constats dans les principaux media occidentaux, notamment anglo-saxons. Ainsi selon le Financial Times, la participation de la Russie dans le règlement du conflit syrien restitue à la Russie son rôle d’acteur politique global. L’Amérique reconnait ne pouvoir ignorer la Russie – tel est le sens général de la rencontre avec le président Poutine finalement acceptée par le président Obama. Philippe Pons résume pour Valeurs Actuelles le sens des évènements en cours : Poutine « appelle aussi les Occidentaux à prendre leurs responsabilités en rappelant les catastrophes politiques et humanitaires dont ils portent la responsabilité en Irak (l’invasion américaine de 2003) ou en Libye (la guerre franco-britannique de 2011). La destruction de ces États et l’élimination de leurs dirigeants (Saddam Hussein, Muammar al-Kadhafi) ont fait exploser ces pays, jusqu’au tsunami migratoire actuel dont l’Europe est la victime. Ce rappel donne une légitimité encore plus forte à son offre d’une nouvelle coalition internationale. Constant dans son analyse, Poutine s’impose ainsi comme l’acteur clé du dossier ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s