Marc Ferro invite à ne pas (encore) se tromper d’ennemi

ferro
La fin du communisme, les attentats du 11 septembre: « aucun de ces événements n’avait été anticipé » observe l’historien Marc Ferro qui, à bientôt 91 ans, revient dans son essai « L’aveuglement », sur ces erreurs de perception qui jalonnent l’histoire occidentale : « Il y a le refus de prendre en compte la réalité, notamment par aveuglement idéologique mais aussi, parfois, par simple inconscience », dit le directeur d’études à l’Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS). Marc Ferro, grand spécialiste de la Russie, n’hésite pas à prendre position pour « ne pas se tromper d’ennemi »: « On continue à ne pas prendre la mesure de ce qu’on appelle le danger jihadiste », estime ainsi l’historien. « Il y a une sorte de déni sur l’importance de l’enjeu », insiste-t-il. Au fait, quel est aujourd’hui en France l’ennemi principal? Celui qui tue nos soldats en Afrique ou attire nos jeunes dans les rangs d’un jihad global (…). Peut-être que depuis un mois ou deux, on se trompe moins d’ennemi » mais pourtant, regrette-t-il, pour « ceux qui font l’opinion », « notre ennemi c’est Vladimir Poutine (…). Personnellement, je n’ai aucune sympathie particulière pour Poutine, je vois très bien son parcours et sa tentation autoritaire », souligne Marc Ferro, mais la Russie n’est pas l’ennemi de la France » A lire dans le Parisien
http://www.leparisien.fr/flash-actualite-culture/marc-ferro-analyse-l-aveuglement-des-hommes-face-aux-bouleversements-du-monde-23-09-2015-5119253.php

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s