Le TurkStream piétine

southstream

Par Alexandre Mustafa.

Au début du mois d’août, les négociations ont connu de nombreux rebondissements suite à la volonté de la Turquie d’obtenir un rabais de 10, 25 % sur le prix du gaz russe. Des informations de toutes les parties prenantes sont apparues durant ce mois ; mais finalement, les négociations n’ont pas abouties. D’après M. Peskov, porte-parole du Kremlin, le projet Turkish Stream sera évoqué lors d’une réunion du Conseil de coopération de haut niveau qui se tiendra cet automne avec la participation des présidents Vladimir Poutine et Recep Tayyip Erdogan.

Conscient de l’importance de son poids sur ce dossier et des désaccords géopolitiques, la Turquie mène des négociations musclées. Cela se traduit par cette déclaration du ministre de l’énergie Yildiz « Ce n’est pas avantageux pour la Turquie d’être seulement un pays de transit pour le gaz russe ».

Le 11 septembre, la Turquie a annoncé avoir gelé le gazoduc TurkStream momentanément, faute d’accord entre les parties. « Je ne dis pas que les discussions ont échoué, je dis qu’elles sont gelées » a affirmé un responsable du ministère turc de l’Energie.

Ainsi le 14 septembre, c’est au tour d’Alexandre Medvedev, directeur général de Gazprom Export, lors d’une conférence de presse à Moscou de préciser que «L’installation du tube n’ayant pas eu lieu dans les temps, nous ne pouvons plus envisager sa mise en service en décembre 2016 ». Par ailleurs, le contrat avec le partenaire italien Saipem a été annulé. Tous ces retards rendent impossible la mise en service partielle pour l’année 2016.

Devant la presse Dimitry Peskov a annoncé le 24 septembre qu’aucun accord n’a été conclu entre les Chefs d’Etat turc et russe, en raison de nouvelles élections législatives qui auront lieu le 1er novembre. « Les questions concernant le gaz ont été abordées. Elles sont ralenties par les élections parlementaires prévues le 1er novembre en Turquie ». Erdogan a a également abordé ce sujet avec Vladimir Poutine lors de l’inauguration de la plus grande Mosquée d’Europe. Une à deux rencontres sont prévues entre les deux Chefs d’Etat. Un responsable du ministère turc de l’Energie, Sefa Sadik Aytekin, renchérit en précisant qu’il s’agit d’ « une impasse due à un manque de confiance mutuelle ». Le conflit syrien, l’avancé kurde et le jeu trouble de la Turquie face à l’Etat islamique – comparé à la position ferme de Moscou – n’arrangent pas cette suspicion mutuelle.

Le projet continue toutefois de séduire de nombreux pays. Selon le quotidien russe Vedomosti, les ministres des affaires étrangères grec, macédonien, serbe et hongrois devraient se réunir en automne pour évoquer le sujet de TurkStream. Le Premier ministre russe, Dimitri Medvedev s’est rendu en Slovénie le 27 juillet et affirme que Ljubljana pourrait « jouer un rôle majeur dans le projet » en plus des précédents pays. La Serbie a réaffirmé son intérêt pour être livré en gaz russe.

Le projet de gazoduc trans-adriatique continue de sortir doucement de ses cendres après une période de disparation pendant de nombreuses années. Toutefois, il y a peu de chances de voir aboutir ce projet pour le moment. Le dossier traine depuis trop longtemps et les moyens ne sont pas assez mis en œuvre. Il est relancé notamment pour complexifier les négociations du gazoduc TurkStream. Pour le ministre grec de l’Energie, le gazoduc tran-sadriatique (TAP) et le projet Turkish Stream ne sont pas concurrents mais concourent au contraire à la diversification énergétique et donc à la sécurité énergétique de l’Europe. Ce gazoduc de 870 kilomètres serait lié au gazoduc TANAP trans-anatolien près de la frontière gréco-turque. A lire sur Stratpol.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s