Jean Michel Jarre : « L’Europe doit tant à la Russie ! »

jarre

Le pionnier français de la musique électronique – auteur notamment du légendaire Oxygène en 1976 – était cette semaine à Moscou pour promouvoir son nouveau projet, Electronica, réalisé avec la participation des plus brillants expérimentateurs de ces dernières 40 années dans le domaine, de Tangerine Dream à Moby en passant par Massive Attack.

A cette occasion, Jean-Michel Jarre a accordé une longue interview à Kommersant, ou il témoigne de sa sympathie pour la Russie et le public russe.

« En général, je dois dire que j’aime la Russie et le public russe. Beaucoup d’artistes anglo-saxons ont maintenant des  préjugés contre la Russie pour des raisons politiques. Je pense qu’ils devraient avoir honte. Nous avons beaucoup à partager avec la Russie (…).

La nuit ou des terroristes ont attaqué Paris, je travaillais en studio. Plusieurs de mes amis étaient au Bataclan, c’est une des principales salles de concert de Paris, je vais régulièrement là-bas, beaucoup de mes amis y jouent, y compris ceux que vous entendez sur l’album «Electronica». (…)

Cette nuit, après les attentats du 13 Novembre je suis rentré quelque quatre heures et demie du matin, et je eu le sentiment que Paris – une ville en guerre. (…)

La guerre est toujours quelque part à la télévision. Et puis elle est venue jusqu’à nous. Après tout ça, je pense que maintenant, plus que jamais, il est important de continuer à faire de la musique. Ces gars-là, ils font une grosse erreur : vous et nous nous avons une grande histoire de résistance. Et voilà pourquoi j’aime la Russie: vous ne vous rendez pas. Vous combattez jusqu’au bout. En dépit de tout, je sens un profond respect pour le président Poutine. (…)

Maintenant, c’est précisément le moment où les musiciens ne doivent pas boycotter la Russie, mais, au contraire, venir ici autant qu’ils le peuvent. Quand des musiciens critiquent la Russie, je pense toujours à tout ce qu’ils doivent à ce pays. Prenez tout ce que vous voulez, même MTV. D’où sort le montage si rapide des clips? Rappelez-vous les films d’Eisenstein, il a inventé les plans de deux secondes. Quand vous regardez la photo contemporaine, il ne faut pas oublier que les fondements du genre ont été créés par Rodchenko. L’Europe doit tellement à la Russie !

A lire en russe dans Kommersant : http://www.kommersant.ru/doc/2865740

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s