la Chronique de Félix le Chat : remaniement, l’opportuniste et le chaos à venir

fabius

Laurent Fabius vient de quitter le Quai d’Orsay. Pour moi, qui a eu 30 ans dans les années 2000, Laurent Fabius restera l’homme du non au référendum sur l’Union européenne. Mais attention, d’un non purement opportuniste, point de conviction là-dedans, il fallait alors relancer la carrière et se positionner pour 2007. Et je pense qu’il a tout autant fait preuve d’une absence de réelles convictions à la tête de la diplomatie française. Bref, l’opportunisme (je vous invite à réécouter Jacques Dutronc) sont un peu sa marque de fabrique. Admettons-le, il est doué dans ce domaine.

Nous pouvons gloser à l’infini sur le déclin de la France sur la scène internationale, qu’il aura contribuer à parachever par un alignement systématique sur les positions américaines, notamment sur la Russie, et une politique moyen-orientale illisible et brouillonne, qui fait que la France est désormais la grande absente de cette région stratégique. Et la grande absente aura été l’Europe, laissée à l’Allemagne. Elle est finie l’époque où la France faisait entendre sa voix si singulière, l’époque du général de Gaulle, si chère à OSS117… La diplomatie est devenue, signe des temps, climatique. Le Quai d’Orsay demande à ses ambassades de devenir des ambassades vertes, de parler COP21, voici désormais les vrais enjeux. Splendeurs et misères… Et puis il y a eu la diplomatie économique, bilan ? 0/20 ! Le chômage se porte bien, pour les contrats, je doute que les entreprises et surtout les grands groupes aient besoin des services du Quai, dont le métier premier doit tout de même demeurer la diplomatie. Pauvres diplomates, entre le climat et le business, quelle négation de vos savoir-faire !! Et cela va continuer puisqu’une verte donzelle a été nommée secrétaire d’État chargée des relations internationales sur le climat. Rien que ça et avec nos impôts !! Moi, je dis champagne !!

Et puis, tu as vu le successeur de Laurent Fabius. Dois-je commenter ? Tu le connais, ami lecteur. Avec pareille nomination, je comprends que la politique étrangère et la place de la France dans les affaires du monde n’est pas la priorité…

Ah, et j’oubliais, l’arrivée d’Emmanuelle Cosse au gouvernement est un signe supplémentaire de notre décadence. Dommage que Philippe Muray ne soit plus des nôtres, il aurait apprécié. Voyez le cv de la donzelle, dirigeante d’Act Up, journaliste chez « Têtu »  enfin journaliste, je ne sais pas trop, ce n’est tout de même pas Albert Londres, puis ensuite une carrière d’élue/apparatchik d’un parti croupion du PS. Pour paraphraser Céline, la politique, c’est (vraiment), l’infini à la portée des caniches. L’imposture a encore un bel avenir devant elle… Et je ne parle pas des Placé et Pompili… Si vos enfants ont des problèmes à l’école, conseillez leur d’être leader de manfis lycéennes vers 16ans, d’adhérer vers 17 ans au parti écologiste du moment et l’autoroute de l’apparatchik, et qui sait du maroquin ministériel, s’ouvrira grand devant eux.

Et pour finir, deux citations d’Ortega y Gasset (c’est le moment de relire « La révolte des masses »), “On distingue l’homme exceptionnel de l’homme ordinaire, car si le premier est très exigeant envers lui-même, le second ne s’impose rien” et “Etre de gauche ou être de droite, c’est choisir une des innombrables manières qui s’offrent à l’homme d’être un imbécile ; toutes deux, en effet, sont des formes d’hémiplégie morale.” Je pense que nous nous sommes compris, ami lecteur.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s