Hillary Clinton, ce cauchemar qui vient

27d227f5_HillaryClinton_477131531_GettyvihRgW.xxxlarge_2x

Les media occidentaux dominants se concentrent depuis des mois sur les outrances de Donald Trump, qui a réussi à faire l’unanimité contre lui chez les élites aussi bien américaines qu’européennes. Et il faut avouer que ses déclarations souvent ahurissantes laissent perplexes. Cependant on a peine à croire aux chances réelles de succès d’un candidat qui a les élites contre lui; une hypothèse plus réaliste (et peut-être plus dangereuse encore) nous parait celle d’une administration Clinton II.

Venue de la gauche américaine de tendance chomskienne, Diana Johnstone fait le point, dans un entretien pour Les crises.fr, sur ce cauchemar qui vient.

Extraits :

« La guerre engendre le chaos, et Hillary Clinton a été un défenseur avide de toutes les guerres d’agression des Etats-Unis au cours du dernier quart de siècle. Ces guerres ont dévasté des pays entiers et provoqué une crise de réfugiés ingérable. La seule chose qu’a produit « l’expérience en politique étrangère » tant vantée d’Hillary est le chaos. (…)

C’est simple : chaque fois qu’Obama a hésité, Hillary ne l’a pas fait. Elle a exhorté la guerre en Libye, une zone d’exclusion aérienne en Syrie, et dans tout ce qu’elle dit, aurait appelé à une action plus forte contre la Russie lorsque son ancienne porte-parole Victoria Nuland était à la tête du coup d’Etat anti-russe à Kiev. Son gloussement sur l’assassinat bestial de Kadhafi montre une absence de tout sentiment humain pour ses adversaires. Elle les rejette comme des sous-hommes. En plus de son absence de compassion, elle semble n’avoir aucun doute quant à la capacité ultime des Etats-Unis à l’emporter dans tout conflit armé – ce qui est plus dangereux que tout. Elle est prête à pousser tout adversaire dans ses derniers retranchements, apparemment certaine que le « méchant » va reculer – même si celui-ci se trouve être une Russie dotée de l’arme nucléaire.

Obama n’a apparemment pas l’assurance de Hillary. Son recours abondant aux drones meurtriers reflète la reconnaissance des militaires aux limites des forces terrestres américaines. Il a été sous la pression constante du Parti de la Guerre. Parfois, il a résisté à leur pression, comme dans le cas des armes chimiques en Syrie, après que Kerry ait remplacé Clinton au poste de secrétaire d’État ».

A lire dans Lescrises.fr :

http://www.les-crises.fr/hillary-clinton-la-reine-du-chaos-par-diana-johnstone/

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s