Yukos / Khodorkovski : « L’Occident a décidé d’alléger la pression »

Khodorkovski

[L’ex-propriétaire de Yukos Mikhail Khodorkovski]

La Cour d’Appel de La Haye a jugé ce 20 avril que la Cour l’Arbitrage de La Haye, qui avait condamné en Juillet 2014 la Russie à payer 50 milliards de dollars aux anciens actionnaires de Ioukos, n’avait pas compétence sur l’affaire, et a annulé cette condamnation.

Niusha Bassiri,  du cabinet Hanotiau & Van den Berg représentant les intérêts de la Russie, ne cachait pas sa satisfaction: «Nous sommes entièrement satisfaits. La Cour d’Appel a reconnu que le tribunal arbitral n’avait pas compétence pour statuer sur cette question, notamment par ce la Russie, n’ayant pas ratifié la Charte de l’énergie, n’était pas contrainte par les décisions d’arbitrage ». « Nous sommes bien conscients que ce n’est pas la fin de l’histoire», – a pour sa part déclaré le porte parole du Kremlin Dmitry Peskov.

C’est une victoire majeure pour la Russie dans ce dossier, mais pas la fin de la guerre juridique, qui se poursuivra encore de longues années.

Mikhaïl Khodorkovski, ancien actionnaire de Yukos, a commenté ce revers dans un curieux tweet à double tranchant, affirmant que «l’Occident avait décidé d’alléger la pression. » Une manière de reconnaitre que les décisions juridiques dans ce dossier avaient aussi été, jusque-là, eminemment (géo)politiques ?

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s