Pour Philip Hammond, Valery Gergiev désormais « tasteless » ?

 

gergiev

Dans la cité antique de Palmyre récemment libérée de la présence djihadiste, s’est tenu un concert donné par l’orchestre symphonique du théâtre Marinsky de Saint-Pétersbourg, dirigé par Valery Gergiev, un des chefs les plus charismatiques en activité dans le monde, en hommage aux victimes et visant à marquer la victoire de la civilisation universelle sur la barbarie. Vladimir Poutine a fait une allocution par visio-conférence avant le début du concert dans laquelle il remerciait tous ceux qui se battent contre le terrorisme et a salué « la victoire de la civilisation sur le terrorisme ». Des media occidentaux ont été invités pour l’événement, notamment la BBC.

http://www.bbc.com/news/world-middle- east-36229599

La présence de Poutine sur l’écran n’a pas manqué de déclencher l’ire médiatique de rigueur, même si il faut reconnaitre à l’article de la BBC, exception faite de quelques remarques ironiques obligatoires, au moins une certaine mesure (ce qui est déjà remarquable): « Imagine the reaction if something had happened to us. It would have been a public relations disaster for President Putin and the Kremlin; the perception would have been that Russia had no real grip on Syria (…) The concert went off remarkably well, with the orchestra playing (if only for 20 minutes – about the shortest concert the Marinsky has ever played, I imagine) in the magnificent Roman-era theater of Palmyra (…) On a huge screen on one side of the stage, President Putin appeared live from the Kremlin in Moscow, praising his armed forces for everything they had done in Syria. Mr Putin must  have been feeling pretty relieved that nothing had gone wrong (…) Of course the whole thing was distinctly heavy-handed. That’s another key indicator of Russian power at present. A purist would say that a bit of self-effacing modesty would have gone down better with the Syrians, and with the worldwide audience too. »

Philippe Hammond, ministre des affaires étrangères britannique, ne s’est quant à lui pas embarrassé de mesure, en déclarant le concert “a tasteless attempt to distract attention from the continued suffering of millions of Syrians ».

Valery Gergiev va-t-il désormais connaitre le sort réservé en 2014 à la pianiste ukrainienne Valentina Lisitsa, déprogrammée manu militari au Canada pour ne pas s’être située du bon côté de la Force à propos du conflit en Ukraine ?

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s