Réchauffement russo-japonais en dépit de pressions américaines

abe

En dépit de fortes pression du suzerain américain, et pour la première fois depuis début 2014, le Premier ministre japonais Shinzo Abe a rencontré Vladimir Poutine le 6 mai dans la station balnéaire russe de Sochi.

Bien que le Japon ait rejoint – en trainant les pieds – les sanctions occidentales contre la Russie, les contacts entre Abe et Poutine n’ont jamais cessé. Le Japon démontre une certaine volonté d’indépendance envers son « protecteur » américain :  en effet, l’agence japonaise Kyodo a rapporté que que le président américain Barack Obama avait demandé à Shinzo Abe, lors d’une conversation téléphonique, de ne pas se rendre à Sochi – en vain.

Le conflit territorial des iles Kouriles a une nouvelle fois été au cœur des discussions. Poutine a rappelé que la Russie était prête au « dialogue avec le Japon au sujet des Kouriles y compris sur la base des documents de 1956, ratifiés par le parlement japonais ». Ces documents stipulaient que «l’Union soviétique, pour répondre aux souhaits du Japon et afin de prendre en compte les intérêts du Japon, accepte de transférer au Japon les îles de Habomai et Shikotan, à condition, toutefois, que le transfert effectif de ces îles au Japon sera fait après la conclusion d’un traité de paix ». Le Japon a toujours exigé la souveraineté japonaise sur les quatre îles Kouriles, ce qui est toujours apparu inacceptable pour la Russie, en raison de l’importance stratégique de ces iles qui ferment la mer d’Okhotsk.

Abe est venu à Sochi avec un agenda concret en huit points, portant de fait sur une levée informelle et tacite des sanctions – telles que la coopération avec Rosneft en extrême -orient russe, la coopération dans le domaine nucléaire, les investissements japonais dans l’extrême-orient russe, la visite au Japon des dirigeants russes sous sanctions occidentales comme le Président de la Douma Sergei Narychkine ou la Présidente du Sénat Valentina Matvienko. Concernant les Kouriles, une nouvelle approche semble être mise en avant, prévoyant un transfert progressif de souveraineté des quatre iles au Japon, s’étalant sur plusieurs dizaines d’années.

Après les entretiens avec Poutine, Shinzo Abe s’est dit confiant dans le fait qu’un accord sur la question des « territoires du Nord » serait trouvé et un traité de paix avec la Russie enfin conclu.

A lire en russe : http://www.vedomosti.ru/newspaper/articles/2016/05/09/640442-yaponiya-menyatsya?utm_source=inerfax

A lire en francais : http://obsfr.ru/fileadmin/Veille_consommation/PP_13_FR_Niquet.pdf

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s